La condensation

Dans une maison, l’humidité peut être due aux remontées capillaires (remontées d’eau depuis le sol dans les murs), aux infiltrations, ou à la condensation due aux activités humaines. La condensation est la seule cause d’humidité pouvant être diminuée par des gestes simples.

Pourquoi y a-t-il de la condensation dans la maison ?

Contrairement aux remontées capillaires, les problèmes de condensation peuvent survenir aussi bien dans les bâtiments anciens que dans les constructions récentes.

L’activité humaine (respiration, transpiration, mais aussi cuisson des aliments) produit de la vapeur d’eau qui va augmenter le taux d’hygrométrie (taux d’humidité contenu dans l’air) dans la pièce. Cette vapeur d’eau, au contact d’une surface froide (mur, vitre), va se condenser.

La condensation est plus fréquente lorsque l’air extérieur est froid, car il refroidit les murs et vitres, sur lesquelles l’air chaud de la maison va entrer en contact.

La condensation sera d’autant plus importante si la pièce est :

  • Mal ventilée;
  • Mal chauffée;
  • Mal isolée.

Conséquences des problèmes de condensation ?

Quand une maison n’est pas assez ventilée, chauffée et isolée, la condensation devient un vrai problème et peut engendrer des dégâts de matériel, mais également des problèmes de santé.

Nos solutions contre les problèmes de condensation

Il existe des solutions simples pour diminuer la condensation naturelle. Si ces gestes ne sont pas suffisants, il faut alors faire appel à un professionnel pour trouver une solution adaptée.

Ventiler :

  • Au moins 30 minutes d’ouverture des fenêtres par jour sont nécessaires pour renouveler l’air ;
  • Vérifier la présence et le fonctionnement des aérations dans toutes les pièces et aux fenêtres ;

Chauffer :

  • Garder une température constante (éviter de couper totalement le chauffage lors d’absences) ;
  • Idéalement, la température doit se trouver autour de 20°C ;

Isoler :

  • Faire quelques travaux d’isolation sur les murs les plus froids ;
  • Installer du double vitrage et des volets extérieurs.

Les pièces les plus « à risque » doivent faire l’objet d’une attention particulière, comme la chambre et les pièces d’eau (salle de bain et cuisine).

La solution idéale reste l’installation d’une ventilation positive hygrorégulée ou VPH. En effet, les absorbeurs d’humidité et déshumidificateurs ne sont pas toujours suffisants dans les maisons concernées par les problèmes de condensation. La ventilation hygrorégulée va permettre, entre autres avantages, de réguler efficacement le taux d’hygrométrie de toutes les pièces de la maison.

Principes

  • L’air est aspiré par une turbine puis filtré et purifié.
  • L’air est tempéré par un échangeur thermique, hygrorégulé, puis insufflé silencieusement.
  • L’air vicié et humide est évacué à l’extérieur.

Contactez-nous pour un diagnostic gratuit !