Comment fonctionne la ventilation positive hygroréglable ou VPH ?

Une maison bien ventilee et confortable grace a la vph

Vous trouvez votre logement trop humide ? Vous constatez qu’il est difficile d’évacuer la condensation après l’utilisation de la salle de bain ou de la cuisine ? Bien souvent, ces signes indiquent que votre système de ventilation n’est pas adapté à votre logement. Dans de nombreux cas, les modèles de VMC classiques ne suffisent pas à bien éliminer toute l’humidité. Or, un taux d’humidité supérieur à 60 % est néfaste pour votre maison et ses habitants, car il favorise la prolifération d’acariens et de moisissures. Dans cet article, MaisonSûr vous propose de découvrir comment fonctionne la ventilation positive hygroréglable, permettant de reprendre le contrôle sur la qualité de l’air intérieur et de réguler le taux d’humidité de votre maison.


Sommaire
Qu’est-ce que la ventilation positive hygroréglable ?
Quels sont les avantages de la VPH ?
Comment fonctionne la ventilation positive hygroréglable ?


Nouveau call-to-action

Qu’est-ce que la ventilation positive hygroréglable ?

La ventilation positive hygroréglable (VPH) est un système de ventilation technologiquement avancé, qui permet de contrôler le débit d’air et les conditions d’humidité dans un bâtiment. Contrairement aux systèmes de ventilation mécanique contrôlés (VMC), qui fonctionnent par simple aspiration, la VPH insuffle l’air depuis l’extérieur vers l’intérieur, créant un effet de surpression. C’est ce qui la différencie des autres systèmes de ventilation.

Système VPH MaisonSûr

Dans le cas d’une VMC simple flux, le moteur aspire l’air intérieur en permanence au niveau des pièces d’eau où l’humidité a tendance à s’accumuler. En parallèle, de l’air extérieur est automatiquement aspiré à l’intérieur, via des grilles d’aérations, pour remplacer l’air qui a été éliminé par la VMC. Ce mécanisme simple permet de renouveler facilement l’air intérieur et évite de piéger de l’air vicié au sein des bâtiments.

En revanche, ce système ne permet pas de contrôler la qualité de l’air de remplacement. En effet, l’air extérieur n’est pas forcément sain : il peut être pollué, chargé d’humidité, et froid en hiver. C’est sur ce point que la ventilation positive hygroréglable est plus sophistiquée, car elle permet de contrôler la qualité de l’air insufflé dans la maison, son taux d’humidité et sa température. Le fait d’accéder à ces paramètres représente une réelle avancée et améliore considérablement le confort, pour une maison plus saine.

Quels sont les avantages de la VPH ?

Par rapport à une VMC simple flux, la ventilation positive hygroréglable des avantages significatifs :

  • Une maison plus saine : l’appareil possède un filtre très performant, permettant de purifier l’air provenant de l’extérieur. Celui-ci est donc débarrassé de toute forme de pollution avant d’être insufflé à l’intérieur de votre maison.
  • Régulation de l’hygrométrie : le taux d’humidité de l’air est également contrôlé par l’appareil, de manière à conserver une hygrométrie confortable dans votre logement. La VPH constitue donc une solution idéale pour les habitations sujettes aux problèmes de condensation, et pour les régions humides où le taux d’humidité est difficile à réguler.
  • Des économies d’énergie visibles : ce système offre des économies de chauffage substantielles puisque l’air diffusé est déjà préchauffé à température ambiante. En outre, un air à taux d’humidité optimal chauffe plus rapidement, entraînant potentiellement des économies allant jusqu’à 10 % sur les factures d’énergie.
  • Simplicité et confort d’utilisation : la VPH se contrôle grâce à une télécommande et une tablette sans fil qui permettent d’accéder à tous les paramètres tels que le débit d’air, la température de préchauffage et le taux d’humidité.
  • Facilité d’entretien : pour entretenir une VPH, rien de plus facile. Il suffit de remplacer son filtre, accessible sans démontage de l’appareil.
Devis Humidité

Comment fonctionne la ventilation positive hygroréglable ?

La ventilation positive hygroréglable fonctionne selon le principe de surpression. Cela signifie que le système va chercher à maintenir une pression d’air légèrement positive à l’intérieur du bâtiment par rapport à l’extérieur. Dans ce cas de figure, l’air intérieur chargé d’humidité est « poussé » vers l’extérieur, au lieu d’être simplement aspiré comme pour une VMC simple flux.

Voici comment circule l’air à l’intérieur d’un bâtiment contrôlé par une VPH :

  1. De l’air extérieur est capté par le moteur de la VPH.
  2. Cet air est ensuite filtré, éventuellement déshumidifié et réchauffé selon des paramètres prédéfinis, pour conserver une qualité d’air optimale à l’intérieur.
  3. L’air est insufflé, silencieusement, à l’intérieur des pièces de vie.
  4. Cette surpression a pour effet de chasser l’air vicié vers l’extérieur.

 

Le principe de fonctionnement de la ventilation positive hygroréglable assure un renouvellement contrôlé de l’air et ajuste le débit en fonction du taux d’humidité dans la maison. Ainsi, si l’humidité augmente, après une douche chaude par exemple, le débit d’air entrant est augmenté pour éliminer rapidement l’excès d’humidité. Ce système permet donc de prévenir les problèmes de condensation, créant un environnement intérieur plus sain et confortable au quotidien.

Vous savez à présent comment fonctionne la ventilation positive hygroréglable. Installable dans tous les types de logements (maison ou appartement), cet appareil se décline en deux versions : une version comble et une version apparente, idéale pour les surfaces plus petites. Cette solution vous intéresse ? Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre page expertise ventilation.

 

Devis Humidité

 

Article mis à jour le 15/05/2024.