Quelles sont les différentes techniques pour isoler les combles perdus ?

Deux techniques pour isoler les combles perdus

Vous souhaitez vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique dans votre maison ? Si vous possédez des combles perdus, ne faites pas l’erreur de négliger cette partie de votre habitation : il s’agit bien souvent de la priorité en matière d’isolation. Peu contraignants à mettre en œuvre, ces travaux vous permettront d’améliorer considérablement votre niveau de confort thermique, mais aussi de réaliser des économies d’énergie tout au long de l’année. Pour vous aider à effectuer le meilleur choix pour votre habitation, MaisonSûr vous présente les différentes techniques pour isoler des combles perdus.

Que sont les combles perdus d’une maison ?

Les combles désignent l’espace fermé situé directement sous la toiture d’une habitation. Lorsqu’ils sont difficilement accessibles, ou que leur hauteur est inférieure à 1,8 m, on les nomme « combles perdus », par opposition aux combles aménageables, qui peuvent être transformés en pièce de vie.

Des combles perdus

Inhabitables par nature, les combles perdus représentent cependant une zone tampon entre l’intérieur de la maison et l’extérieur. Mal isolés, ils peuvent donner lieu à d’importantes déperditions de chaleur. La toiture est en effet le premier point d’évasion thermique au sein d’une habitation, dont les pertes peuvent s’élever à hauteur de 30 %.

Pour éviter ces déperditions inutiles, l’isolation des combles perdus constitue une priorité en matière de rénovation énergétique. Ces travaux permettent de conserver une température idéale à l’intérieur en hiver, et de mieux maîtriser ses dépenses d’énergie tout au long de l’année.

Quelles sont les différentes techniques pour isoler les combles perdus ?

Dans les combles perdus, l’isolation est toujours réalisée au niveau du plancher, c’est-à-dire, au plus proche de l’habitation. Actuellement, on distingue deux principales techniques : la pose d’isolant au format vrac, ou la pose de rouleaux.

L’isolation des combles par soufflage

Rapide à mettre en œuvre, la technique du soufflage est la plus communément employée dans les combles perdus. Elle repose sur l’utilisation d’une machine, la cardeuse souffleuse, dont le rôle est de broyer l’isolant en flocons, puis de l’insuffler pour recouvrir le plancher.

Soufflage d'isolant en vrac dans des combles perdus

Cette machine permet de projeter de la matière isolante de manière uniforme tout en atteignant les recoins les plus difficiles d’accès. C’est pour cela que cette technique pour isoler les combles perdus est particulièrement efficace pour supprimer tous les ponts thermiques. L’isolant en vrac, sous sa forme floconneuse, s’intercale facilement entre tous les interstices. Elle garantit ainsi une bonne continuité de l’isolation, quelle que soit la configuration des combles. Notons également que l’isolation par soufflage est possible même en l’absence d’une trappe d’accès aux combles depuis l’intérieur. Dans ce cas, elle peut être effectuée directement depuis la toiture.

CTA devis isolation combles

L’épandage de l’isolant en vrac

Cette technique repose sur le même principe que la précédente, mais sans utilisation de la cardeuse souffleuse. L’isolant en vrac sera dispersé à l’aide d’un râteau. Il s’agit donc d’une méthode plus longue à mettre en œuvre, et qui sera réservée aux combles accessibles, où il est possible d’atteindre toutes les zones.

La pose d’isolants en rouleaux

Lorsque les combles sont accessibles et que le plancher peut supporter le poids d’une personne, il est également possible de se tourner vers la pose de rouleaux d’isolants.

Cette technique pour isoler les combles perdus s’effectue en trois étapes :

  • On pose d’abord un pare-vapeur sur le plancher des combles afin d’imperméabiliser l’isolant et de protéger l’habitation des éventuelles infiltrations.
  • Une première couche d’isolant est ensuite placée entre les solives, qui sont les pièces de la charpente servant à soutenir le plancher.
  • Une seconde couche est enfin superposée sur la première, de manière perpendiculaire. Cela permet de bien recouvrir les solives et de créer une continuité dans l’isolation.

Pose de rouleaux d'isolants dans des combles perdus

Pourquoi choisir la ouate de cellulose pour l’isolation des combles perdus ?

Bien que de nombreux matériaux soient disponibles sur le marché pour l’isolation des combles, la ouate de cellulose est souvent citée comme le plus avantageux et le plus performant.

Outre sa très longue durée de vie par rapport aux laines minérales (50 ans en moyenne), la ouate de cellulose possède une excellente inertie thermique. Cela signifie qu’il faut davantage de temps à la chaleur ou au froid pour traverser cet isolant. Ce matériau garantit ainsi un très bon niveau de confort à l’intérieur, car il permet de stopper les écarts de températures entre le jour et la nuit. On considère également qu’il s’agit du meilleur choix pour conserver une maison fraîche en été.

De la ouate de cellulose en vrac

De plus en plus plébiscitée en France, au regard de son processus de fabrication respectueux de l’environnement, la ouate de cellulose est essentiellement composée de journaux recyclés. Cet écomatériau présente un bilan carbone neutre, dans la mesure où il est capable de continuer à absorber du dioxyde de carbone tout au long de sa vie. C’est pour cette raison qu’on le retrouve très souvent au sein des constructions neuves.

 

Bien que la ouate de cellulose puisse être utilisée avec toutes les techniques pour isoler les combles perdus, MaisonSûr a fait le choix de proposer à ses clients la pose par soufflage. Moins onéreuse que sa version en rouleaux, la ouate en vrac présente le meilleur rapport qualité-prix au regard de tous ses avantages. Pour connaître plus en détail nos procédés pour l’isolation des combles perdus, nous vous invitons à consulter notre page expertise.