Comment l’isolation des combles vous permet d’avoir une meilleure performance énergétique ?

L’isolation des combles vous permet d’avoir une meilleure performance énergétique

Vous constatez une augmentation de vos factures d’énergie chaque année, et ce, malgré vos efforts pour diminuer ces dépenses ? Avez-vous pensé à vérifier l’isolation des combles ? Pour éviter les déperditions de chaleur en hiver et conserver la fraîcheur en été, bien isoler cet espace constitue une réelle priorité. Dans cet article, MaisonSûr revient sur le rôle primordial de cette barrière thermique et explique le lien inhérent entre isolation des combles et économies d’énergie.

La ouate de cellulose : le matériau idéal pour l’isolation des combles perdus

Pour vos travaux d’isolation des combles perdus, MaisonSûr a fait le choix de la ouate de cellulose de son partenaire Igloo Cellulose. Contrairement à la laine de verre, plus couramment utilisée, il s’agit d’un matériau écologique, biosourcé (produit à partir 85 % de journaux recyclés et 15 % d’acide borique), et fabriqué en France. De plus, la ouate de cellulose est plus dense ; elle possède ainsi une capacité de déphasage beaucoup plus importante que la laine de verre. Cela signifie qu’il faut davantage de temps à la chaleur pour traverser cet isolant, ce qui permet de conserver l’air chaud de manière beaucoup plus efficace, et plus longtemps. Ce bouclier thermique protègera aussi votre habitation des fortes chaleurs estivales en bloquant l’air extérieur, pour garder une maison fraîche en été.

les avantages de la ouate de cellulose

Pour faire isoler ses combles perdus à la ouate de cellulose, il suffit de la floquer au niveau du plancher. Cette matière jouera son rôle d’airbag thermique pour une durée de 40 ans minimum.

Devis gratuit

Stopper les déperditions de chaleur avec l’isolation des combles

Les combles désignent l’espace situé entre la toiture et l’intérieur de l’habitation. Ceux-ci peuvent être aménagés pour en faire une pièce de vie, ou servir simplement de « zone tampon ». Lorsque la hauteur entre le plancher et la toiture est inférieure à 1,8 m, ils portent alors le nom de combles perdus, car ils sont considérés comme une zone non exploitable. On les isole généralement au niveau du plancher en posant un tapis thermique, pour que la matière isolante se trouve au plus près de l’espace de vie.

différences combles perdus et combles aménagés

Notons qu’au sein d’une habitation, c’est en premier lieu par le toit que la chaleur s’échappe. Celle-ci ayant tendance à monter, elle est naturellement amenée à s’évacuer par le haut. Compte tenu également du fait que la toiture représente la surface la plus exposée au vent et aux intempéries, elle est considérée comme responsable des déperditions de chaleur à hauteur de 25 à 30 %, selon l’Ademe. C’est ce qui en fait le plus important pont thermique, devant le sol (10 %), les fenêtres (15 %), les murs (20 %) les conduits de ventilation (5 à 10 %) ou ceux de la cheminée (20 à 25 %).

ponts thermiques et points d'evasion de la chaleur dans une maison

L’isolation des combles pour des économies d’énergie en hiver

Partant de ce constat, il est évident que les combles représentent une priorité dans vos travaux d’isolation afin de limiter les déperditions de chaleur en hiver et gagner en confort. Dans le cas contraire, une mauvaise isolation, ou une isolation vétuste risque de transformer votre habitation en passoire thermique. Si celle-ci a été réalisée plusieurs décennies en arrière, ou que la qualité du matériau isolant n’est pas au rendez-vous, votre isolation perdra de son efficacité d’année en année. Cela vous amènera donc à faire tourner votre chauffage à plein régime pour compenser les déperditions de chaleur, et fera mécaniquement grimper vos factures.

En revanche, une bonne isolation des combles permet de faire des économies d’énergie de l’ordre de 15 %, ce qui est loin d’être négligeable compte tenu de l’augmentation continue des tarifs du gaz et de l’électricité. Sans compter sur le fait que le chauffage représente la plus grosse part des dépenses d’énergie : elle s’élève à hauteur de 60 %.

Faire isoler ses combles : les autres avantages en matière de performance énergétique

On pense souvent que c’est au cours de la saison hivernale que l’isolation des combles joue son rôle de régulateur thermique. Or, celle-ci est aussi essentielle en été qu’en hiver. Elle aide en effet à conserver la fraîcheur à l’intérieur, car la toiture absorbe directement les rayons du soleil, ce qui peut conduire à d’importantes variations de température. S’il n’existe aucune barrière entre le toit et vos pièces de vie, il y a fort à parier que le mercure grimpera en été ! Cela nuira donc à votre confort ou à votre budget si vous devez avoir recours à la climatisation.

Malheureusement, bon nombre de propriétaires de maison hésitent à se lancer dans des travaux d’isolation. Or, en matière de rénovation, faire isoler ses combles perdus représente un investissement des plus rentables, car les avantages se ressentent rapidement :

  • d’une part en termes de confort de température à l’intérieur ;
  • de l’autre, au niveau du montant de la facture de chauffage annuelle et de la performance énergétique globale.

Cela est d’autant plus valable qu’il est possible d’obtenir des aides de l’État ou des primes en fonction de son niveau de revenu, ce qui diminue le coût de l’investissement. Enfin, n’oubliez pas qu’une bonne isolation des combles permettra d’améliorer votre notation et votre classement sur le DPE de votre logement.

Vous savez à présent en quoi l’isolation des combles et les économies d’énergie sont indissociables. Découvrez sans plus attendre tous les avantages de la ouate de cellulose en consultant notre page expertise.

expertise isolation