Humidité des murs : Comment stopper les remontées capillaires ?

Stopper les remontees capillaires

Vous constatez des traces d’humidité à la base des murs de votre habitation ? Il s’agit peut-être de remontées capillaires, un symptôme assez fréquent au sein des logements anciens et de certaines constructions récentes. Non traitées, elles peuvent affecter durablement le confort de votre maison. Toutefois, elles sont loin d’être une fatalité. Dans cet article, MaisonSûr fait le point sur ce phénomène et vous expose les méthodes existantes afin de stopper les remontées capillaires.

Qu’est-ce que les remontées capillaires et comment les reconnaître ?

Ce phénomène se manifeste par l’apparition de tâches d’humidité sur un ou plusieurs murs d’une habitation. Elles sont le fruit d’une migration de l’eau contenue dans le sous-sol. Les murs et les façades absorbent cette eau à la manière d’une éponge, ce qui tend à faire ressortir, à terme, plusieurs signes visibles en surface. Ainsi, ces remontées peuvent prendre la forme de noircissement, de moisissures, de salpêtres, ou provoquer le décollement ou le cloquage des revêtements muraux (peinture, enduit ou papier peint).

On les distingue des autres problèmes d’humidité courants, et notamment des infiltrations d’eau, par leur localisation à la base des murs. En fonction du degré d’absorption de l’humidité par le support, les remontées capillaires peuvent atteindre des hauteurs variables, de quelques centimètres à plusieurs mètres de haut. Les traces sont rarement linéaires et prennent, la plupart du temps, des formes en vagues.

hauteurs variables de remontees capillaires

Il est nécessaire de stopper les remontées capillaires, au même titre que tout autre problème d’humidité persistant. Un degré d’hygrométrie trop élevé dans une maison peut avoir un impact important sur la santé de ses occupants en raison de la prolifération de moisissures (crises d’asthmes, rhumatismes, maladies respiratoires, etc.), sans compter les nombreux dommages matériels que cela peut occasionner.

Si vous avez des difficultés à identifier la nature de ces problèmes d’humidité, n’hésitez pas à faire appel à nos experts MaisonSûr qui pourront réaliser un bilan gratuit de votre maison.

Quelle est la cause des remontées capillaires ?

Ce phénomène est dû à la combinaison de plusieurs facteurs :

  • l’absence de barrières d’étanchéité et de coupures de capillarité au niveau des fondations de l’habitation ;
  • une eau riche en sels minéraux dans le sous-sol, ce qui provoque des charges électriques faisant remonter l’humidité vers la surface ;
  • des matériaux poreux dans les murs, favorisant la formation de capillaires dans lesquels l’eau peut circuler (briques, plâtre, pierres tendres de type calcaire).

les causes des remontees capillaires

On constate parfois l’accentuation de ces remontées en cas de fortes chaleurs, car une évaporation importante au niveau des murs accroît l’aspiration de l’eau présente dans le sol.

Elles tendent également à être plus fréquentes au sein des habitations anciennes, en particulier celles datant d’avant 1960, car les normes de construction n’imposaient pas encore la pose de coupures de capillarité et de mortiers d’imperméabilisation. Celles-ci sont cependant systématiques depuis 1961 afin de stopper les remontées capillaires. Toutefois, les constructions neuves ou récentes ne sont pas toujours épargnées, si ces normes n’ont pas été respectées ou si les travaux n’ont pas été réalisés correctement.

Stopper les remontées capillaires : les solutions pour en venir à bout

Il existe plusieurs méthodes pour se débarrasser des remontées capillaires, mais toutes n’ont pas le même degré d’efficacité ou de durabilité. Dans tous les cas, il est conseillé de toujours faire appel à un professionnel avant de se lancer dans des travaux qui peuvent s’avérer complexes à réaliser seul.

La pose d’une centrale d’assèchement par électro-osmose

La centrale d’assèchement prend la forme d’un boitier relié à plusieurs électrodes sur un mur. Elle crée alors un courant électrique qui repousse l’humidité vers le sol, l’empêchant ainsi de s’élever le long du mur. Bien que très efficace et sans danger, ce traitement n’est adapté qu’en cas de remontées capillaires localisées en un endroit précis de l’habitation, car il ne traite qu’un mur à la fois. Le boitier doit également fonctionner en continu pour garantir une efficacité à 100 %.

La pose d’un système de drainage

Il est également possible de faire installer un drainage périphérique tout autour des fondations de la maison. Ce système facilitera l’évacuation de l’humidité pour éviter qu’elle ne s’infiltre au niveau des murs. Sa mise en place implique de creuser une tranchée importante autour de l’habitation, et ne convient donc pas aux maisons mitoyennes. Il s’agit d’un traitement efficace et durable sur le long terme, mais assez coûteux à réaliser.

Injecter un hydrofuge dans les murs

Le traitement par injection consiste à percer les murs atteints de remontées capillaires pour y introduire un hydrofuge liquide. Ce produit crée alors une barrière étanche à l’intérieur des murs, bloquant l’humidité. C’est une solution très efficace pour stopper les remontées capillaires, car la résine contenue dans l’hydrofuge agira quelle que soit la nature des matériaux présents dans les murs. Une fois réalisé, ce traitement est définitif et il ne sera pas nécessaire de le renouveler.

traitement des remontees capillaires par injection

Chez MaisonSûr, nous avons choisi de retenir cette dernière solution pour intervenir chez nos clients. Nous collaborons avec notre partenaire Eurochem, spécialiste des traitements contre l’humidité depuis plus de 25 ans. Leur résine siloxane présente dans l’hydrofuge est inodore, ininflammable et non toxique.

Vous pensez avoir affaire à des remontées capillaires et souhaitez en savoir davantage sur notre solution de traitement ? Prenez contact avec l’agence MaisonSûr la plus proche de chez vous. Nos équipes se tiennent à votre disposition pour vous conseiller et vous aider à venir à bout des problèmes d’humidité.

expertise traitement humidité