Pas de bonne ventilation sans bonne isolation !

Isolation et ventilation font partie d’une équation précise pour une bonne qualité de l’air et des dépenses maîtrisées…

La bonne équation pour un air sain sans perte inutile d’énergie

Idéalement, les entrées et sorties de chaleur doivent se compenser pour éviter les dépenses inutiles :

Entrées thermiques :

  • Chauffage 
  • Soleil 
  • Appareils électroménagers 
  • Activité humaine.

Sorties thermiques :

  • Perte par les murs, sols, toits, fenêtres;
  • Ventilation.

Cette équation peut être difficile à respecter. D’autant plus que d’autres paramètres entrent en jeu pour un air sain : l’humidité et la pollution de l’air.

Maisons mal isolées : attention aux pertes thermiques

Une maison mal isolée laisse entrer et sortir de l’air de manière « sauvage ». Ce genre de ventilation, bien que naturelle, est non contrôlée et source de fortes pertes thermiques. En hiver, le chauffage doit être maintenu à une température plus haute pour pallier aux pertes. La facture d’électricité ou de gaz augmente alors en conséquence.

A savoir : les fenêtres et portes sont sources d’importantes pertes thermiques. La solution la plus efficace est de s’équiper de fenêtres double vitrage pour faire des économies de chauffage en hiver, mais également pour conserver la fraîcheur en été.

Attention aux maisons « trop bien » isolées

Si votre maison est très bien isolée mais qu’aucune ventilation adéquate n’est mise en place, l’air vicié présent dans la maison ne pourra pas être renouvelé et restera coincé dans l’habitation. Ainsi, il est fortement déconseillé de boucher les trous prévus en haut des fenêtres. Il est également important de régulièrement nettoyer les bouches d’extraction des VMC.

Et pour rappel, bien que l’air en hiver soit très froid, il est impératif d’aérer régulièrement les pièces en ouvrant toutes les fenêtres. Cet air est froid mais se chauffe plus rapidement que l’air vicié de la maison.

L’importance de la ventilation

Si vous avez fait des travaux d’isolation dans votre maison ancienne, mais que vous n’avez pas mis en place un système de ventilation adéquat, vous allez très vite ressentir les effets d’une mauvaise ventilation :

  • Air humide 
  • Supports humides au toucher 
  • Moisissures 
  • Cloquage des peintures 
  • Effets négatifs sur la santé…

Installer une ventilation adéquate

Une bonne isolation doit donc être couplée à une bonne ventilation. Le minimum est l’installation d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée), qui permettra d’extraire l’air des pièces et, par dépression, de faire entrer de l’air depuis l’extérieur.

Bien que cet air extérieur soit plus sain que l’air intérieur vicié, il est tout de même légèrement humide, froid, et un peu pollué.

La solution optimale pour un air parfaitement sain : la VPH

Pour un air parfaitement sain, dépollué, tempéré et hydrorégulé, la technologie la plus adaptée et la plus économique est la VPH : la ventilation positive hygroréglable, qui fonctionne par surpression.

De plus, la VPH n’engendre quasiment pas de perte thermique contrairement à la VMC : l’air qui entre dans la maison est chaud et va rester au niveau du sol. Ainsi, l’air qui est expulsé par les bouches d’aération des fenêtres est l’air le plus froid de la maison, car en hauteur (principe de stratification de l’air).

Plus d’informations sur notre page Isolation et Humididé

Sources: www.francehumidite.com du 10 octobre 2014